Jean-Sélim Abdelmoula naît à Morges le 30 août 1991 et vit à Rolle. Il est pianiste, improvisateur et compositeur.

En 2000, il reçoit ses premiers cours d’écriture musicale, donnés par Liliane Boesch (pianiste et pédagogue) et Rainer Boesch (compositeur) et adaptés à son âge et à ses besoins. Leurs cours seront complétés dès 2003 par celui de Xavier Dayer, au Conservatoire populaire de musique. Il suit ensuite les cours de classe professionnelle de Peter Burkhard, Jean-Yves Haymoz, Philippe Albèra et William Blank.

En 2004, Jean-Sélim Abdelmoula écrit la Sonate n° 1 en sol dièse mineur. En septembre de la même année, il reçoit le Prix Fritz Bach de la fondation Crescendo de Nyon (encouragement à de jeunes musiciens de la région).
En 2005, il reçoit sa première commande de Gilles Colliard, professeur à l’Académie d’été de Bienne où Jean-Sélim Abdelmoula suit chaque année la masterclass de Christian Favre. Il lui commande pour l’Orchestre de chambre de Toulouse une œuvre pour piano et orchestre à cordes. La pièce Escales sera créée à Toulouse en janvier 2006.

En 2007, Jean-Sélim Abdelmoula est présenté par Philippe Albèra à Heinz Holliger. Celui-ci est frappé par le langage musical déjà très personnel de Jean-Sélim Abdelmoula et l’invite à présenter ses Deux Interludes avec Coda pour piano au concert d’ouverture des Ittinger Pfingstkonzerte. Le concert est diffusé sur DRS II et couvert par la Neue Zürcher Zeitung.

Heinz Holliger encourage ensuite Jean-Sélim Abdelmoula à écrire une pièce pour les Ittinger Pfingstkonzerte en 2008. La Malédiction du loup-garou (sur un poème de Yann Walcker) sera créée à Ittingen le 9 mai 2008 sous la direction d’Heinz Holliger.